« La beauté, au final, c'est nous » - Cassandra Bouchard

En avril dernier, nous avons eu la chance de passer un moment intime avec 9 femmes qui se sont ouvertes à nous en toute vulnérabilité dans le cadre de la campagne Libre d'être toi-même. Des femmes avec des expériences et des perceptions différentes de la beauté, mais avec une définition commune : la beauté, c'est d'être libre d'être soi-même. Cassandra Bouchard est une youtubeuse apprécié pour son authenticité. Par son livre et ses actions quotidiennes, elle tente de défaire la perception de perfection que l'on retrouve sur les réseaux sociaux.  Elle nous a confié la pression qu'elle s'est imposée afin d'essayer d'entrer dans les standards de beauté et le cheminement qu'elle a fait afin d'être 100% elle-même au quotidien. 

Qu'est-ce que la beauté pour toi?

La beauté, je pense que c'est le plus gros conflit dans ma vie si je peux dire. C'est quelque chose que j'essaie de déconstruire et de reconstruire parce qu'en ce moment, je me rends compte que j'étais vraiment ma pire ennemie par rapport à ça. Je trouve que c'est tellement difficile dans notre génération et notre société de s'aimer et de se trouver beau sincèrement. Je pense que c'est une campagne qui peut juste faire du bien et qui peut faire en sorte qu'on réalise que la beauté ce n'est pas ce qu'on pense depuis toujours. Qu'on essaie de déconstruire un peu les idéaux de beauté pour se rendre compte que la beauté, au final, c'est nous.

Comment les commentaires des gens sur les réseaux affectent ta confiance en toi?

Je pense que je suis vraiment bonne pour me faire une carapace sur les réseaux sociaux. J'ai commencé les réseaux sociaux, j'avais environ 20 ans donc je savais déjà qui j'étais. Je ne laisse pas les commentaires méchants m'affecter. Je suis vraiment fière d'oser m'exprimer sur mes plateformes. D'oser faire les choses de la manière que j'ai envie de le faire. C'est quelque chose, je trouve, qui est vraiment beau chez moi. 

Comment vois-tu ta personne?

C'est drôle parce qu'on dirait que c'est quand je me montre vulnérable et sous mon vrai jour que je me sens le mieux. On dirait que, par exemple, quand je publie simplement une belle photo de moi, je trouve ça vide. Je trouve qui manque quelque chose. On dirait que les réseaux sociaux me permettent vraiment d'être moi à 100% et je pense que ça m'aide justement à m'accepter et être bien dans mon corps, bien dans ma peau.

Des fois, je ne réalise pas qu'est-ce que je fais dans la vie et je ne réalise pas que j'ai une voix pour vrai. Je trouve ça vraiment impressionnant et il n'y a rien qui m'impressionne plus qu'une personne qui ose, qui fonce, qui a des rêves, qui a des passions et qui ose juste essayer. Je trouve ça tellement beau. 

On dirait que je m'attendais à venir ici et que ce soit très clair pour moi ce que c'est la beauté et d'être capable de mettre les bons mots. Mais, je me rends compte à quel point ça me challenge parce que juste de t'en parler, ça me donne envie de pleurer. C'est con. Pourquoi je me sens comme ça? Je me rends juste compte que la beauté c'est quelque chose qui m'a vraiment affectée toute ma vie et c'est encore quelque chose qui me challenge autant.

La définition de la beauté comme on la perçoit, c'est quelque chose qui m'a toujours challengée et on dirait que j'en prends conscience en ce moment à avoir autant de misère à mettre le doigt sur c'est quoi la beauté. 

Quel a été le point tournant dans ta vie pour t'accepter? 

Je réalise juste que je me suis mise tellement de pression à essayer d'être quelqu'un que je ne suis pas. J'ai eu des chirurgies esthétiques et tout ce que j'essayais de devenir... ce n'était tellement pas moi. Ce sont des choses que je voyais dans mon quotidien dans les magazines et à la télévision par exemple. Des tops modèles. J'ai tout fait pour ne pas être qui je suis, parce que, pour moi, la beauté c'était ça. Dans le fond, je réalise que la beauté, c'était moi dès le début. J'essaie de réaliser aujourd'hui que, même si c'est atteignable, je ne veux pas ça. Je veux être moi. C'est en masse suffisant d'être soi-même. Il n'y a rien de plus beau, en fait, qu'une personne qui est bien avec soi-même. Je trouve que ça paraît tellement quand une personne entre dans une pièce et elle rayonne et est bien dans sa peau. 

J'essaie vraiment de déconstruire le mot beauté pour en faire quelque chose qui est plus accessible à tout le monde... et à moi.