« Au-delà de la beauté, je pense que c'est un appel à l'action » - Karine Champagne

En avril dernier, nous avons eu la chance de passer un moment intime avec 9 femmes qui se sont ouvertes à nous en toute vulnérabilité dans le cadre de la campagne Libre d'être toi-même. Des femmes avec des expériences et des perceptions différentes de la beauté, mais avec une définition commune : la beauté, c'est d'être libre d'être soi-même. Karine Champagne est une ex-journaliste, une animatrice, une auteure et une conférencière. Elle amène les gens à profiter des petits plaisir de la vie et à se sentir épanouis. Elle s'est ouverte sur sa façon de percevoir la beauté des gens et sa définition de la confiance en soi. 


Qu'est-ce que la beauté pour toi?

La beauté, c'est indéfinissable. La beauté, ça va tellement au-delà de la couleur de cheveux, de la taille de vêtements, de la couleur de ta peau, de ta shape. Ça va au-delà de ça. C'est vraiment ce petit je ne sais quoi qui est indéfinissable, mais qui fait toujours qu'on se retourne et qu'on se dit « Wow... elle a comme quelque chose d'étincelant. Il y a comme quelque chose de phénoménal à l'intérieur d'elle. Il y a comme quelque chose d'assumé et d'incarné. » C'est ça qui m'accroche quand je trouve qu'un humain, une femme, un homme est magnifique. C'est juste comme...wow. Il n'y a pas de mots. Tu le sens dans l'énergie. Il y a juste quelque chose qui te happe à l'intérieur de toi, qui te fait dire que, ça, c'est ça que je veux et c'est être beau comme ça que je veux dans ma vie. 

Ce qui faisait en sorte que je me sentais belle hier n'est probablement pas ce qui fait que je me sens belle aujourd'hui. Mais, ça inclut la méditation... ça va inclure le sexe, l'alimentation, la marche. Ça inclut la joie de vivre. C'est comme ça que je me sens belle. 

Quel truc donnerais-tu à quelqu’un qui manque de confiance en soi?

La confiance en soi, c'est vraiment difficile à définir. Je pense que quand tu as 15 ans, 20 ans, 25 ans... tu te dis « la confiance en soi... comment je fais pour apprendre la confiance en soi? ». C'est plus la confiance en ta conscience. Donc tu commences à encore faire plus confiance à cette voix-là à l'intérieur de toi qui elle crée beaucoup plus d'espace, qui elle crée beaucoup plus. J'aurais envie de dire aux jeunes ou moins jeunes (parce qu'il n'y a pas d'âge pour la confiance en sa conscience): qu'est-ce qui vibre en toi, c'est ta vérité. Ta vérité n'est pas ma vérité et n'est pas non plus celle de la société. Mais toi, est-ce que tu es prête à te tenir debout et avoir ce je-ne-sais-quoi qui va permettre à tout le monde de respirer, de pousser les épaules par en arrière, de lever la tête et de dire : j'ai confiance en ma conscience et j'ai confiance en ma vérité?

J'ai posé la question à mon corps : à quoi tu veux ressembler? J'aurais aimé ça être grande et mince. J'aurais adoré mesurer 6 pi3 et peser 120 lbs, mais clairement ce n'est pas ça. Ça n'a jamais été ça. Alors à un moment, j'ai établi une discussion avec mon corps et je lui ai juste posé la question « mais à quoi tu veux ressembler? Qu'est-ce qui va te faire vibrer? ». C'est un corps musclé. Moi, j'aime ça des bras musclés, j'aime ça des grosses cuisses. Je fais du vélo. Donc au lieu de toujours vouloir être quelqu'un d'autre... je me poserais la question juste un peu plus rapidement : qu'est-ce que ton corps lui a envie d'être?

Qu'est-ce que ça signifie pour toi de faire partie de cette campagne avec Parikart?

Je regardais tout le panel qui était là... c'est toute des super tops jeunes avec plein d'abonnés sur Instagram et je me disais: « Oh ok... Mémé débarque dans le projet ». Je trouvais ça fantastique parce que je me disais qu'il y a quelqu'un quelque part qui a vu quelque chose de plus grand et qui s'est juste dit « Sais-tu quoi, cette énergie-là, on a envie de la répandre. Cette énergie-là, on a envie de la partager avec notre clientèle ou avec les gens qui vont regarder pour qu'on puisse ensemble, comme une collectivité, se dire « Il y a autre chose pour la beauté ».  Et... Au-delà de la beauté, de quelle façon chacune d'entre nous a envie de l'incarner. Je pense que c'est un appel à l'action.

Il y a énormément de gratitude comme si j'avais l'impression que l'univers me disait : « Tu es à la bonne place et tu fais la bonne affaire »S'il y avait une phrase au travers tout ce qui a été dit dans cette magnifique campagne qui ferait en sorte que les gens arrêtaient(arrêteraient) de se dénigrer, arrêtaient de se renier et s'honoraient pour toujours.